top of page
Rechercher

Mathieu Szymkowiak : le but "sera d'abord de remettre les têtes à l'endroit"

Il était parti au crépuscule d'une saison dorée. Il revient quatre mois après. Architecte de la montée en N2, Mathieu Szymkowiak s'installe de nouveau sur le banc de l'OGS, créditée pour l'heure de 2 victoires et 3 défaites.

Pourtant réengagé oralement courant juin, l'entraîneur avait fini par s'en aller, en raison de divergences sur le nouveau projet sportif. "Plus ça avançait, plus il y a eu de l'incompréhension, la communication, avec les dirigeants était devenue brouillée", explique Mathieu Szymkowiak, qui avait ensuite fait le choix de ne pas reprendre de club, alors que les propositions en N2 ne manquaient pas. Jusqu'à ce jour d'octobre où le président Vincent Vassalle l'a rappelé. "On a remis les choses à plat, on m'a proposé de reprendre l'équipe. J'ai refusé dans un premier temps, j'avais besoin de réfléchir. Jurek (Skrzyszowski, l'un des entraîneurs grand-synthois), mon mentor, m'a demandé de revenir. J'ai accepté. L'objectif sera d'abord de remettre les têtes à l'endroit, de retrouver de la sérénité, et de reprendre le travail de l'ancien staff en l'adaptant à mes convictions.


Émeric Manier : "Je le vis comme un échec"

Mathieu Szymkowiak salue le boulot d'Émeric Manier, son prédécesseur, qui ne sera resté aux manettes que quelques mois. "J'ai une énorme pensée pour Émeric, un mec super. Il a été courageux, ce n'était pas évident pour lui, il n'avait jamais coaché."


Émeric Manier évoque les raisons de son départ précoce : "C'était difficile de coordonner tous les éléments de ma vie, entre le sport, le travail, la famille. Il n'y avait pas que ça, ce n'était pas tout rose. Étais-je prêt ? Je n'ai pas encore la réponse. J'apprécie énormément l'OGS, ses dirigeants. Je le vis comme un échec, je vais tirer le bilan. Mathieu aurait souhaité que je reste. Je reviendrai, mais ce ne sera pas cette année."


Crédits : La Voix du Nord - Thomas BARRAS (CLP).

Comments


bottom of page